Mieux comprendre Bob Marley

She’s gone


Elle est partie

 

Ma femme est partie

Ma femme est partie

Elle m’a laissé un mot collé à la porte

Un mot ou elle m’expliquait qu’elle n’en pouvait plus

Que la situation lui était insupportable

A cause de toute cette pression qui m’entoure

Je n’ai rien vu venir

Je n’avais même pas remarqué qu’elle se sentait si prisonnière, qu’elle a décidée de reprendre sa liberté

Il arrive que des idiots tentent

Il arrive aussi que des intelligents échouent

Oh ! Écoute-moi mon doux bébé

Jamais, la vie ne devrait ressembler à une prison

Je le sais très bien qu’il n’y a jamais de fumée sans feux

Et que nous avons tous nos propres aspirations

 

Elle est partie, elle est partie

Elle est partie, elle est partie

 

« Eh toi ! L’oiseau moqueur

Aurais-tu entendu des choses que moi je n’aurais pas entendu ? »

Elle s’en est allée, parce qu’elle n’en pouvait plus

Elle s’en est allée parce qu’elle était à bout

 

« Eh vous mes enfants quand vous me voyez pleurer

Quand vous me voyez pleurer

C’est parce que ma femme est partie

Ma femme, elle est partie

 

« Eh toi ! L’oiseau moqueur

Aurais-tu entendu des choses que moi je n’aurais pas entendu ? »

Ma femme, elle est partie

Ma femme, elle est partie

Ma femme, elle est partie

 

« Eh toi ! L’oiseau moqueur

Aurais-tu entendu des choses que moi je n’aurais pas entendu ? »

Ma femme, elle est partie

Ma femme, elle est partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *