Mieux comprendre Bob Marley

Duppy Conqueror


Conquérant de la mort

 

Oui mon ami

Oui mon ami, mon cher ami

Ils prétendent que nous sommes à nouveau libres

Leurs barreaux ne suffisaient plus pour nous retenir

Ils ne pouvaient plus nous garder de force

Maintenant ils essayent de nous piétiner

Mais Jah nous maintient debout

 

Oui combien de fois ai-je été à tort accusé

Et abusé jusqu’à ce jour

Mais grâce au pouvoir du Tout Puissant

Ils furent forcés de me libérer

Eux ceux à qui je m’adresse en disant

« N’essayez pas de me refroidir

Pendant que je traverse le pont

Il me faut atteindre le Mon Sion

Le sommet le plus élevé

Même si vous avez de gros calibre

Moi, je suis un conquérant de la mort

 

Oui mon ami, mon cher ami

Ils prétendent que nous sommes à nouveaux libres

 

Oui mon ami, mon cher ami

Ils prétendent que je suis à nouveau libre

N’essayez donc pas de me refroidir

Il me faut atteindre le Mont Sion

Le sommet le plus élevé

Même si vous avez de gros calibre

Je vous le répète

Je suis un conquérant de la mort

Un conquérant

 

Oui mon ami

Ils prétendent que je suis à nouveau libre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *