Mieux comprendre Bob Marley

Rita Marley est devenue ghanéenne

Rita Marley, la femme de Bob Marley, le célèbre chanteur jamaïcain de la chanson Reggae, est devenue une citoyenne d’honneur au Ghana. 

Jamaïcaine d’origine, Alpherita Constantia Anderson, alias Rita Marley, est une chanteuse de la chanson reggae tout comme Bob Marley. Désormais citoyenne, la concernée aura un passeport ghanéen. Elle a choisi depuis l’an 2000 de vivre une partie de sa vie au Ghana.

L’information portant sur l’obtention de la nationalité ghanéenne pour Rita Marley a été révélée par Kohain Nathanyeh Halevi, le président de la fondation Pan-African Festival (PANAFEST) à nos confrères du journal « The Indépendant » à Accra. Ce papier va désormais permettre à Rita Marley de vivre et de passer ses séjours au Ghana au même titre que les autres ghanéens sans plus se faire de soucis pour son titre de résidence que le Service d’Immigration exige souvent des non-ghanéens résidant dans le pays. 

On se rappelle qu’avant l’obtention de sa nationalité ghanéenne, déjà en fin juillet dernier un communiqué de la Fondation Marley annonçait que « Rita Marley, la veuve de l’icône Bob Marley, sera faite citoyen d’honneur du Ghana le 3 Août à l’occasion de la célébration de la Journée de l’émancipation ».

S’exprimant sur ce geste de bonne volonté, Nathanyeh Halevi a remercié les autorités ghanéennes avant de les exhorter à régulariser la situation de ceux qui sont en attente dans l’obtention de ce précieux sésame car l’implantation des bi-nationaux au Ghana peut contribuer à l’essor de l’économie du pays. 

En raison de la paix et de la stabilité qui règnent au Ghana depuis quelques années, plusieurs expatriés ont choisi de venir s’installer dans ce pays de l’Afrique de l’ouest. Parmi ces expatriés se trouvent des descendants des anciens esclaves déportés en Amérique et qui souhaitent de nos jours retourner à leur origine qui en Afrique. 

Enfin quant au PANAFEST, il est un événement culturel qui se tient tous les deux au Ghana. Il vise à promouvoir mais aussi à renforcer l’unité, le panafricanisme et le développement du continent africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *