Mieux comprendre Bob Marley

Album « Catch a Fire » traduction

Slave driver


Esclavagistes

 

Esclavagistes, la roue tourne

Allumez votre brasier afin d’y bruler

Esclavagistes, la roue tourne

Allumez votre brasier afin d’y bruler


A chaque fois, que j’entends le son d’un fouet

Mon sang se glace

Ce sons me rappelle comment sur les bateaux négriers

Ils nous brutalisaient jusqu’au plus profond de nos âmes

Aujourd’hui, ils racontent que nous sommes libres

Libres d’être enchaînés à la pauvreté

Mon Dieu, c’est une grosse farce

C’est tout simplement une machine à gagner de l’argent


Esclavagistes, la roue tourne

Allumez votre brasier afin d’y bruler

Esclavagistes, la roue tourne

Allumez votre brasier afin d’y bruler


A chaque fois, que j’entends le son du fouet

Mon sang se glace

Ce son rappelle comment sur les bateaux négrier

Ils nous tortureraient jusqu’au plus profond de nos âmes

Oh mon Dieu, ayez pitié de nos âmes


Midnight ravers


Les insomniaques

 

On ne peut plus faire la différence

Entre les hommes et les femmes

On ne peut plus faire la différence

Entre les hommes et les femmes

Ils sont tous deux vêtus de la même pollution

Je le répète

On ne peut plus faire la différence

Entre les hommes et les femmes

Leurs pensées sont torturées par la confusion

A leurs problèmes

Il semble qu’il n’y ait aucune solution

Ils sont maintenant devenus insomniaques

Il y a toujours quelqu’un qui crie « Au secours ! Je vous en prie

Ne m’abandonnez pas »


J’ai eu une vision

Et dans cette vision

Il y avait des chars par milliers, sans chevaux et ils avançaient

Les visages des cavaliers de ces chars étaient tous dissimulés

Afin qu’ils ne puissent être reconnus

Ils étaient dans des lieux remplis de fumée

Là il y avait une ruée musicale ou chacun faisait ce qu’il voulait

Le peuple dansait dans cette ruée musicale !

Quelqu’un disait « le peuple avance

Le peuple avance, le peuple avance, le peuple avance, le peuple avance »


Les insomniaques

Je ne parviens plus à reconnaître ma femme

Car elle est vêtue dans la même pollution

Ses pensées sont torturées par la confusion

Me voici devenu insomniaque

A mon problème, il semble qu’il n’y ait aucune solution

Et maintenant moi je crie

« Au secours ! Au secours ! Ne m’abandonnez pas ! »


No more trouble


Plus de bagarres

 

Nous ne voulons plus

Non ! Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons plus de bagarres

Faites l’amour ! Pas la guerre !

Car nous, ne voulons plus de bagarre

Ce que nous voulons

C’est de l’amour pour nous guider

De l’amour pour nous protéger !

Si votre force vous vient d’en haut

Aidez les plus faibles


Nous ne voulons plus de bagarres

Ce qu’il faut c’est l’amour

Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons plus de bagarre

Non ! Nous ne voulons plus de bagarres

Plus de bagarres ! Plus de bagarres

Venez, et répétez cela à haute voix


Nous ne voulons plus de bagarres

Ce qu’il nous faut c’est l’amour

Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons plus de bagarres

Des bagarres

Nous n’en voulons plus

Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons plus de bagarres

Nous ne voulons vraiment plus de bagarres

Ce que nous voulons c’est l’amour

De bagarres nous n’en voulons vraiment plus

Non ! Non !

Assez de bagarres, assez de bagarre


Stir it up


Aguiche-moi

Aguiche-moi, petite chérie, aguiche-moi

Approche donc, bébé viens donc m’aguicher

Petite chérie, aguiche-moi


Cela fait un certain temps

Que tu occupes mes pensées

Et maintenant que te voilà

Je n’ai aucun doute

Sur ce que nous allons faire


Je pousserai le bois

Afin d’allumer ta flamme

Je vais satisfaire les désirs de ton cœur

Je te le promets, je l’attiserai

Oui, à chaque minute

Tout ce que tu auras à faire

C’est de bien le garder à l’intérieur chérie !


Alors aguiche-moi

Petit chérie, aguiche-moi

Approche donc, et aguiche-moi

Oh petite chérie, aguiche moi, oui !

Oh dis-moi : quand j’aurai soif

Est-ce que tu m’abreuveras ?

Viendras-tu me rafraîchir quand j’aurai chaud

Ta recette, chérie est si délicieuse

Et en ce qui est de faire bouillir la marmite

Tu t’y connais si bien


Rock it baby


Vibrer ensemble


Bébé, bébé, nous avons un rendez-vous

Oh bébé, bébé ne sois surtout pas en retard

Oh bébé, je te retrouverai chez toi

A huit heures moins le quart

Oh chérie, bébé, bébé fais-moi confiance

Car je te promets que

Nous allons vibrer ensemble bébé

Nous allons vibrer ensemble bébé, ce soir

Nous allons vibrer ensemble bébé

Nous allons vibrer ensemble bébé, ce soir

Nous allons vibrer ensemble bébé

Nous allons vibrer ensemble bébé, ce soir

Nous allons vibrer ensemble bébé

Nous allons vibrer ensemble bébé, ce soir

Oh ! Oh ! NA-NA-NA-NA-NA-NA-Oh!


Tout se passera super bien

Car notre amour est si parfait

OH MA MA MA oui

Oh nous allons être si heureux

Car nous partageons un amour si libre

Nous devons passer la nuit ensemble bébé

Nous devons passer la nuit ensemble ce soir

Nous devons passer la nuit ensemble bébé

Nous devons passer la nuit ensemble ce soir

Nous devons passer la nuit ensemble bébé


Bébé, bébé nous avons un rendez-vous

T’en souviens-tu ?

Bébé ne sois surtout pas en retard

Je t’en prie n’oublie pas

Je te retrouverai chez toi à huit heures moins le quart

Oh bébé, bébé, bébé fais-moi confiance

Car nous allons …..


Concrete jungle


Jungle de béton


Le soleil n’éclaire pas ma journée aujourd’hui

Non, le soleil ne brillera pas aujourd’hui

La pleine lune ne jouera pas

Non, elle ne viendra pas jouer ce soir

Les ténèbres ont remplacé ma lumière

Et elles ont transformés mes jours en nuits

Elles les ont transformés


Maintenant ou puis-je trouver l’amour

Que je cherche ?

Quelqu’un peut-il me le dire ?

Car la vie

La belle vie doit bien se trouver quelque part ailleurs oui !

Quelque part, ailleurs que dans cette jungle de béton

Ou la vie est si dure

Dans cette jungle de béton, oh les gars !

Chacun doit faire de son mieux, oui !


Je n’ai pas de chaînes à mes pieds

Pourtant, je ne suis pas libre

Je le sais

J’ai été emmené ici en captivé

Ici, je n’ai jamais connu le bonheur

Ici, jamais je n’ai reçu une douce caresse

Pourtant, je suis toujours là à rigoler comme un clown


Quelqu’un pourrait-il me venir en aide

Car la vie, la belle vie

Il faut ! Il faut !

Que j’arrive à me relever de ce macadam oui !

A toi, cette jungle de béton

Je te pose une question

« Qu’as-tu à m’offrir, jungle de béton ?

Oh ! Pourquoi ne me rends tu pas ma liberté ?