Mieux comprendre Bob Marley

Bob Marley Lyrics Traduction

Le prof d’anglais a étudié Bob Marley

Enseignant en anglais à l’université de Toulouse-Le Mirail, Éric Doumerc vient de publier, aux éditions Camion blanc, «Le reggae dans le texte». Encore un livre sur le reggae ? Pas tout à fait. «S’il existe beaucoup de livres sur cette musique, il n’y en a quasiment pas sur l’analyse des textes du reggae», note-t-il, citant toutefois l’ouvrage de Denis Constant, «Aux sources du reggae», comme une influence majeure, mais déjà vieille de 32 ans.

«Il y a là une grande richesse, explique l’auteur, car le reggae se base, à l’instar du blues ou des griots africains, sur la prise de la parole et l’affirmation d’une identité.» Les thèmes développés dans le reggae sont essentiellement le mouvement rastafari, la prise de conscience de l’oppression subie par les communautés noires – sous l’impulsion du leader politique Marcus Garvey, qui fonde en 1921 la Jamaican Political Association et le People’s Political Party huit ans plus tard en 1929 – et le rapatriement prôné vers l’Afrique. Plus que le fond, qui n’apporte finalement pas grand-chose à ce que nous savons des mouvements de rébellion de la première partie du XXe siècle, c’est sur la forme utilisée dans les chansons engagées de la période 1967-1988 qu’Éric Doumerc a concentré sa passionnante analyse. «Les artistes utilisent beaucoup de proverbes, de dictions, des devinettes et des allusions, relève-t-il. La numérologie est également très présente, comme dans le fameux Two Sevens Clash du groupe Culture».

Numérologie et prophéties

Dans ce morceau fameux, numérologie (le chiffre 7 est associé à certains pouvoirs magiques) et prophéties (Marcus Garvey avait annoncé la fin du monde occidental et la naissance d’un monde plus clément pour les Noirs pour le… 7 juillet 1977) s’entrechoquent pour livrer un texte mystérieux et d’une profondeur fascinante. Mais qui dit reggae dit Bob Marley et Éric Doumerc analyse avec brio certains textes du génie jamaïcain, dont le fameux «Rat Race», en révélant les nombreux sens possibles de cette expression qui peut aussi bien désigner un panier de crabes qu’une course à l’argent ou une foire d’empoigne ! En linguiste rigoureux, Éric Doumerc a reproduit les textes originaux en en proposant une traduction précise et intelligente, qui éclaire parfaitement les propos des artistes ici étudiés, des Wailers à Peter Tosh en passant par Desmond Dekker et The Ethiopians, et en les replaçant dans leur contexte historique. L’ensemble procure une lecture éclairante, que complètent une large sélection discographique et biographique. A déguster dans un hamac, «Rastaman Vibrations» en lecture répétée sur la hi-fi.

«Le reggae dans le texte», par Eric Doumerc (éditions Camion blanc). 311 pages, 30 €.


La vérité sur les cheveux « mystiques » de Bob Marley

Bob Marley, Robert Nesta Marley, est décédé le 11 mai 1981. Sa mort a soulevé d’étranges questions dont certaines tournaient autour de ses cheveux. La première rumeur, dont beaucoup auront entendu parler sur les bancs de l’école, est qu’une dizaine d’espèces différentes d’énormes insectes auraient été trouvés dans ses locks à sa mort – cette rumeur est appuyée par le fait que certains pensent encore que les locks sont une coiffure qu’il ne faut pas laver.

1. Y avait-il des insectes dans les locks de Bob Marley quand il est décédé ?

Cette rumeur est complétement fausse. La première preuve étant que Bob Marley était chauve lorqu’il est décédé à l’âge de 36 ans. Ses traitements médicaux avaient fait tomber tous ses cheveux bien avant sa mort – il n’existe qu’une ou deux photos circulant dans les livres d’archives. Certains porteurs de locks sont encore victimes de ce type de rumeur à ce jour, créée plus particulièrement pour les diaboliser.

2. Est-ce que les dreadlocks de Bob Marley ont été vendues aux enchères ?

C’est exact en partie. Une des dreads de Bob Marley a été vendue aux enchères. Il l’avait donnée à une fan lors d’un concert en 1980 et la dread a été mise en vente le 30 avril 2003 à Londres. Christie’s est la plus grande maison de vente aux enchères au monde et témoignait que ce type d’objet est très rare. La femme qui l’a vendue était une grande fan mais avait perdu un peu de son enthousiasme et avait décidé de mettre l’objet à disposition de quelqu’un qui l’apprécierait encore plus.

3. Est-ce que Bob Marley et les porteurs de dread en général sont nappy et aiment leurs cheveux naturels ?

100% oui. Pour Bob Marley les dreadlocks étaient plus qu’un style de coiffure, ils revêtaient aussi une dimension culturelle. Le mot natty est l’argot jamaïcain pour dire nappy, et dans sa chanson ‘natty dread’ Bob Marley parlait de la beauté des locks, et des cheveux naturels en général. Un des combats de sa vie était de faire que les noirs acceptent leurs cheveux crépus sans se sentir obligés de ressembler aux autres civilisations.

LA VERITE SUR LES CHEVEUX 'NAPPY' DE BOB MARLEY ET LES RUMEURS QUI ENTOURAIENT SES LOCKS ET CEUX DES JAMAICAINS - judah lion4. Est-ce que Bob Marley et tous les porteurs de locks sont des rastafariens ?

Tous les locksés ne sont pas des rastafariens mais Bob en était un. Beaucoup de gens eux-mêmes portant cette coiffure en Jamaïque, fief de cette religion, ne sont pas des rastafariens. D’ailleurs là-bas aussi les locks sont parfois mal vus. Mais cette coiffure est née à l’époque de l’émancipation et était une façon pour les anciens esclaves de défier le pouvoir européen. Les blancs avaient baptisé les cheveux locksés qu’ils considéraient sales ‘dreadful’, et le mot a ensuite évolué en ‘locks’.

Les locks sont aussi associés au symbole du lion, nom donné à l’empereur Haile Selassie. Le lion est clairement pour eux le roi de la jungle.

5. Est-ce que Bob Marley avait vraiment les cheveux noirs ?

Faux. La couleur des cheveux de Bob Marley était en réalité châtain. Bob Marley était métis et bien que porte-parole de la communauté noire ce côté de son identité a toujours été un problème pour lui dans ses jeunes années ; le fait d’avoir un père blanc et une mère noire lui a valu beaucoup de critiques. Rita Marley elle-même racontait à quel point Bob se sentait insécuritaire par rapport à cela et il lui avait demandé depuis de nombreuses années de polir ses cheveux à l’aide de cirage à chaussures pour les « rendre plus noirs, plus africains ».

 

Dans la vidéo rare ci-dessous, Bob Marley répondait à un journaliste français à propos de ses cheveux :

 


Des cours sur Bob Marley à l’université de New York

News reggae : Des cours sur Bob Marley à l'université de New York

Bob Marley sera le thème principal de cours dispensés au Clive Davis Institute of Recorded Music de l’université de New York, du 7 au 26 janvier 2013.

La journaliste et musicologue anglaise Vivien Goldman a en effet décidé de se pencher sur le chanteur jamaïcain dans un cours intitulé « Bob Marley & Post-colonial Music », en expliquant, notamment, comment l’icône jamaïcaine est « devenue un leader musical et révolutionnaire du 20e siècle. »

Celle que l’on surnomme la « Punk Professor » abordera différents thèmes liés au chanteur, comme l’histoire et la culture de la Jamaïque, les liens entre la Jamaïque et la Grande-Bretagne, l’évolution de « Nesta » en tant que musicien et parolier, ses collaborations avec les Wailers et Lee Perry, son combat permanent pour conserver le contrôle de sa musique, ou encore son engagement envers le panafricanisme et le mode de vie rasta.

Responsable des relations publiques d’Island Records à Londres dans les années 1970, Vivien Goldman a déjà écrit deux biographies sur Bob Marley : « Bob Marley: Soul Rebel – Natural Mystic », en 1981, et « The Book of Exodus : The Making and Meaning of Bob Marley & the Wailers’ Album of the Century », en 2006.

Plus d’informations sur Vivien Goldman sur son site officiel


Lick Samba


Lèche Samba

Lèche Samba, Lèche Samba
Lèche Samba, Lèche Samba
Je te le demande
Lèche Samba, Lèche Samba
Oh maintenant ! Oh lèche Samba

Je ne peux plus résister
Lèche Samba, Lèche Samba
Oh maintenant ! Encore ! Comme ça ! Lèche Samba
Je sais bien qu’après, de nouveau
Tu me feras encore souffrir, oh lèche Samba
Ce n’est pas que je sois quelqu’un qui manque de volonté
Lèche Samba
Mais c’est que me retrouve sur un pic
Oh chérie ! Lèche Samba
Juste un …
Lèche Samba, Lèche Samba
Lèche Samba
Je te le demande, lèche Samba
Oh maintenant oh lèche Samba, lèche Samba

Prends-le entre tes mains et lèche-le maintenant !
Lèche Samba
Moi, je m’occuperai du reste
Oh lèche Samba
Vous pouvez ajouter à mon nom
Oh lèche Samba
Que ce soit le matin ! Que ce soit en début de soirée
Ou même la nuit
Lèche Samba
Lèche Samba, Lèche Samba
Oh lèche Samba, oh chérie !
Voilà qu’arrive le matin et je suis encore prêt
Oh lèche Samba
Quand la nuit se fait tard
Je deviens rigide


Turn Your Lights Down Low


Baisse les lumières

 

Baisse les lumières

Et tires les rideaux

Oh ! Laisse seulement briller la lune de Jah

Laisse la briller à nouveau, dans nos vies

Je te dis : Ooh cela fait très, très, très, très, très, très longtemps que j’attends de te donner ce message, Femme

Mais il me semblait que ce n’était jamais le bon moment

Pourtant je parviens enfin à te le dire

A temps a temps

Je veux te faire l’amour, je veux te faire bien, bien l’amour

Je veux te faire l’amour, je veux te faire bien, bien, bien, bien, bien l’amour

Oh je Oh je Oh je

Je te le dis je veux te faire l’amour

Je veux te faire bien, bien, bien, bien l’amour

Baisse les lumières

N’essaies même plus de résister, oh non !

Oh laisse toi envahir par mon amour

Encore une fois dans nos vies

Je te dis : Ooh ! Oui, je t’aime !

Et je tiens à ce que tu en sois sure maintenant

Oui je t’aime !

Et je tiens à ce que tu en sois sure maintenant

Parce que, parce que

Je veux te faire l’amour, oh-ooh !

Je veux  te faire bien l’amour, bien l’amour

Oh ! Je veux te faire bien l’amour

Je te dis, je veux te faire bien, bien l’amour

Baisse tes lumières wo-oh !

N’essaies, n’essaies même plus de me résister, oh non !

Ooh, laisse-moi t’aimer, ooh laisse toi  envahir par mon amour

Encore une fois dans nos vies

Oh, Je veux te faire bien, bien, bien, bien l’amour


Crazy Baldheads


Les fous crâneurs

 

Ils sont fous ! Ils sont fous !

Nous allons chasser ces crâneurs fous hors de la place !

Nous allons chasser ces crâneurs fous hors de la place !

 

Nous construisons vos bâtiments

Nous plantons le maïs

Tout comme nos ancêtres, esclaves pour cette île

Mais vous, vous continuez à nous regarder de haut

Tout en continuant à manger nos maïs

 

Nous allons chasser ces fous crâneurs !

Chassez ces fous crâneurs !

Chassez ces fous crâneurs hors de la place !

 

Nous construisons vos prisons

Nous construisons vos écoles

En échange vous nous faites le lavage de cerveaux, pour faire de nous vos cons !

En échange de notre amour vous nous rendez la haine

Tout en nous parlants de votre Dieu, en haut dans les cieux

 

Nous allons chasser ces fous crâneurs !

Chassez ces fous !

Chassez ces fous crâneurs hors de la place !

 

Voici venir l’escroc

Il arrive avec ces plans à la con

Mais nous, nous n’acceptons pas de « Back chiche »

Nous, nous nous devons de rester vivants

 

Nous allons chasser ces fous crâneurs !

Chassez ces fous !

Chassez ces fous crâneurs hors de la place !


Bend Down Low


Baisses Toi Bas

 

Baissez-vous bas et, là, je vous dirai tout ce que je sais

Baissez-vous bas et, là, je vous dirai tout ce que je sais

Oh ! Vous les pêcheurs de poissons, vous ne repêcherez que ce que vous mérité de pêcher

Oh ! Je ne vous parle que de ce que je sais

Il faut que vous me rendiez ma liberté maintenant (oo-oh !)

Tout ce que vous avez à faire c’est de :

Vous baissez bas oh oui ! Et, là, je vous dirai ce que je sais

Baisse-vous bas et, là, je vous dirai tout ce que je sais  Oh oui !

 

Tu ne cesses de frapper à ma porte, mais tu n’y as pas accès

Il le faut, tu dois le comprendre c’est par ce que tu vis dans le péché

Mais si tu m’aimes sincèrement, femme, vient

J’ai de quoi te servir d’épingle de sureté

Mais tu devrais te baisser bas

 

Tu continues de frapper à ma porte, mais tu n’y as pas accès

Il le faut, tu dois le comprendre

Cela fait très longtemps que tu vis dans le péché

Comme je t’aime, je fais le clown

Mais baisses toi bas, bébé !  Et alors je te dirai ce que je sais oui !

Baisses toi bas, et alors je te dirai ce que je sais oui !

Laisses moi te le dire bébé ! Laisse-moi te le dire oui !

Tu continues de frapper, mais je t’interdis l’accès oui!

Tu vis depuis trop longtemps dans le péché. Tu continues de frapper/ Disparais


Africa Unite


Afrique Unis-Toi

 

Afrique unis-toi

Nous, nous quittons Babylone

Et nous revenons sur la terre de notre Père

 

Comme ce serait beau et fabuleux aux yeux de Dieu et des humains

De voir l’unification de tous les Africains

Tout comme cela a déjà été dit par le passé

Qu’il en soit ainsi

Nous, nous sommes les enfants du Rastaman

Nous, nous sommes les enfants du Tout Puissant

 

Alors Afrique unis-toi

Car tes enfants veulent enfin rentrer

Afrique unis-toi

Car nous, nous quittons Babylone

Et nous dansons jusqu’à la terre de notre Père

 

Alors, Afrique unis-toi

Unis-toi dans l’intérêt de ton peuple

Unis toi car il est bien plus tard que tu ne le penses

Afrique unis-toi pour le bénéfice de tes enfants

Comme ce serait beau et fabuleux

Tout comme cela a déjà été dit par le passé

Moi, Je vous le dis qui nous sommes sous le soleil

Nous, nous sommes les enfants du Rastaman

Nous, nous sommes les enfants du Tout Puissant


Slogans


Slogans

 

J’en ai assez de vos slogans

Assez de vos slogans

Assez de vos slogans

Faites disparaître tous vos slogans

A tous les coins de rue (ooh, ooh, ooh)

Cessez d’embrouiller les gens

Je ne vois que des frontières et des barrières

La ségrégation, des manifestations et des émeutes ooh, ooh, ooh

La souffrance des réfugiés

Oh oh quand serons-nous enfin libres ?

Oh oh oh nous en avons assez de vos slogans

Nous en avons assez de vos slogans

Nous en avons assez de vos slogans

Assez de belles formules aguicheuses

Assez de vos belles formules dans toutes vos tribunes

Assez de vos belles formules aguicheuses

Assez de vos belles phrases d’hypocrites (oh, non hypocrites !)

Assez de vos belles formules aguicheuses (wo ah yah)

Assez de vos belles phrases (assez, assez, assez, assez de vos  belles phrases d’hypocrites hey !)

Assez de vos formules aguicheuses

Assez de vos belles phrases (assez, assez, assez, assez de belles phrases) d’hypocrites (assez, assez, assez, assez, hey !)


Iron Lion


Lion d’acier

 

Je me tiens sur un rocher,

De là je vérifie un stock,

Je suis forcé de prendre la fuite tel un fugitif,

Car je dois sauver ma peau,

Je me dois avoir un moral d’acier,

Je me dois d’être d’acier tel un lion à Sion,


Je mène un combat,

Mais n’ai aucune arme,

Regardez-les, ils veulent tous êtres les vedettes et pour cela ils se livrent à des guerres tribales,

Ils affirment tous qu’ils ont une volonté d’acier,

Et qu’ils sont aussi forts qu’un lion d’acier,

Aussi fort qu’un lion à Sion.


Je me tiens sur un rocher,

De là je vérifie un stock,

Je suis forcé de prendre la fuite tel un fugitif,

Car je dois sauver ma peau,

Je me dois avoir un moral d’acier,

Je me dois d’être d’acier tel un lion à Sion,


D’acier tel un lion à Sion,

D’acier tel un lion à Sion,

D’acier tel un lion à Sion,

D’acier tel un lion à Sion,

D’acier tel un lion à Sion.


Trench Town Rock


Trench Town Rock

 

Il y a une bonne chose avec la musique,

Quand elle vous frappe, vous ne ressentez aucune douleur,

Il y a une bonne chose avec la musique,

Quand elle vous frappe, vous ne ressentez aucune douleur.


Alors frappez-moi avec de la musique

Frappez-moi avec de la musique tout de suite,

Allez-y !

Frappez-moi avec de la musique,

Je tiens tout de même à vous préciser

Que cette musique-là, elle sort de Trench Town,

Et ne voyez aucun problème à ce que ce rock sorte de Trench Town.


« Que vous soyez de gros poissons ou de petits harengs !»

Trench Town Rock

« Vous récoltez ce que vous avez semés ! »

Trench Town Rock

« Et ça, seul Jah le sait ! »

Trench Town Rock

« Ne soyez pas dédaigneux ! »

Trench Town Rock

« Laissez leurs chances aux quartiers défavorisés ! »

Trench Town Rock


Ils se posent la question :

« D’où viennent ces gens entrain de danser comme cela ?’

Quand ils ont pour réponse :

« De Kingston 12 »

Là, ils nous disent :

« Non ! Arrêtez de bouger comme ça ! »

Bougez là-bas à Kingston 12,

Dansez-le à Kingston 12,

« Non ! Vous ne devez pas bouger comme ça !

Non ! Vous ne devez pas bouger comme ça ! »

« Que disent-ils là-haut ? »

Ils disent

« Calmez-vous ! » Mais moi vous ne parviendrez pas à me calmer car moi, je bouge comme ça,

Oui moi, je bouge comme ça »

 

« Que vous soyez de gros poissons ou de petits harengs !»

Trench Town Rock

« Vous récoltez ce que vous avez semés ! »

Trench Town Rock

« Et ça, tout le monde le sait maintenant ! »

Ou tout cela a-t-il commencé

Ou tout cela finira-t-il ?


Zion lion


Lion à Sion

 

Je me tiens au sommet d’un rocher

De là je vérifie le stock

Je dois prendre la fuite tout comme un fugitif

Il me faut sauver ma peau

Il me faut avoir une volonté de fer

Je me dois d’être aussi puissant qu’un lion à Sion

 

Je mène un combat

Mais je n’ai pas d’armes

Regardez les tout ceux dans le but dans la vie est de devenir des vedettes

Ils mènent des guerres tribales

Ils affirment qu’ils sont aussi puissants que l’est un lion à Sion

Je me tiens au sommet d’un rocher

De là je vérifie le stock

Je dois prendre la fuite tout comme un fugitif

Il me faut sauver ma peau

Il me faut avoir une volonté de fer

Je me dois d’être aussi puissant qu’un lion à Sion

Aussi puissant qu’un lion l’est à Sion

Aussi puissant qu’un lion l’est à Sion

Aussi puissant qu’un lion l’est à Sion

Aussi puissant qu’un lion l’est à Sion

Aussi puissant qu’un lion l’est à Sion


Jah lives


Jah est vivant


Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !


Certaines personnes disent que

Toute vérité n’est pas bonne à dire

Mais selon mes convictions personnelles

Ce n’est pas pécher de dire la vérité

Et rira bien qui rira le dernier !

Oui rira bien qui rira le dernier !

Il est arrivé qu’un chien fût si idiot

Qu’il partit à la poursuite d’un poisson volant

Mais à vous mes enfant, écoutez ceci

Chaque brebis doit apprendre le respect, envers son berger


Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !


Les païens se disent au fond de leur cœur

« Rasta, ton Dieu, est mort ! »

Mais nous autres Jah Jah !

Nous les Rasta savons que quand viendra le Dread ça va être l’effroi


Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !


Que Jah s’élève

Et que ses ennemis disparaissent

Que ses ennemis s’évanouissent


Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !

Jah est vivant ! Oui mes enfants !


Thank you Jah


Merci Jah


Merci Jah, pour tout ce que tu as fait pour moi

Merci Jah, pour ce que tu fais à cet instant même

Merci Jah, pour chaque petite chose

Merci Jah, car tu me permets de chanter


Je ne suis dans aucune compétition

Mais j’ai pris ma propre décision

Vous autres, vous pouvez garder vos opinions

Pour ma part, je ne cherche qu’à entrer en communion avec la sagesse


Merci Jah, pour tout ce que tu as fait pour moi

Merci Jah, pour ce que tu fais à cet instant même

Merci Jah, pour chaque petite chose

Merci Jah, car tu me permets de chanter


Chantez ! Chantez !

Je ne crains pas les humiliations

Je suis prêt à prouver ma détermination

Je ne céderai pas à la tentation

Car ce n’est pas dans Révélation

Que j’ai appris mes leçons


Merci Jah, pour tout ce que tu as fait pour moi

Merci Jah, pour ce que tu fais à cet instant même

Merci Jah, pour chaque petite chose

Merci Jah, car tu me permets de chanter


Chantez !  Chantez !

Je ne suis dans aucune compétition

J’ai pris ma propre décision

Seigneur en toute humilité

J’y arrive! J’y arrive !

J’y arrive ! J’y arrive !

Comme j’aime prier !


Keep on moving


Je dois fuir


Seigneur je dois prendre la fuite !

Seigneur je dois prendre la fuite !

Seigneur je dois prendre la fuite !

Je dois trouver un endroit où ils ne pourront pas me retrouver


J’ai été accusé à tort lors de ma mission

Dieu sait que cela n’aurait dû être le cas

Ils sont bien décidés à me pendre

Voilà pourquoi je dois prendre la fuite

Seigneur ! Ils sont tous à mes trousses


Seigneur je dois prendre la fuite !

Seigneur je dois prendre la fuite !

Seigneur je dois prendre la fuite !

Je dois trouver un endroit où ils ne pourront pas me retrouver

Je dois trouver un endroit où ils ne pourront pas me retrouver


Et je suis sûr qu’un jour

Je le trouverai : ce bout de terre, loin de Babylone

Que bientôt les guerres prendront fin en Afrique

Et qu’en ces temps la

Les enfants d’Afrique

Ceux qui vivent maintenant dans l’obscurantisme

Verront enfin jaillir la lumière


J’ai une femme et deux enfants

Et je sais qu’ils vont souffrir

Que Dieu me pardonne

Je ne peux y retourner

Pourtant, d’une manière

Ou d’une autre je serais présent

Oui assurément je serai la


Seigneur je dois prend la fuite

Seigneur je dois prend la fuite

Seigneur je dois prend la fuite

Dans un endroit où ils ne pourront pas me retrouver

Seigneur ils sont à mes trousses


Craven a go choke puppy


L’envieux


L’envieux va étrangler un chiot

L’envieux va étrangler un chiot

L’envieux va étrangler un chiot

Wow, wow, wow, wow, wow, wow, wow, wow

Alors vous voulez tout posséder

Et ne rien laisser aux autres ?

Laissez-moi vous dire que si tels sont vos intention

Wow, wow, wow, wow

Qu’il n’est pas bon pour vous de créer des conflits


L’envieux va étrangler un chiot

Vous rendez-vous compte ?

Wow, wow, wow, wow

Ceux qui veulent tout finiront sans rien

Wow, wow, wow, wow

Car le méchant ne triomphera pas

Ecoutez bien ceci

Quand vous désirez très, très fort certaines choses

Que vous faites tout pour les avoir

Et que finalement vous finissez par les obtenir

Vous vous rendez compte qu’elles n’en valaient pas la peine

Wow, wow, wow, wow


Voilà pourquoi je dis

L’envieux va étrangler un chiot

L’envieux va étrangler un chiot

L’envieux va étrangler un chiot

Le chien gourmand perdra son os en poursuivant son ombre

Wow, wow, wow, wow

Le chien gourmand perdra son os who

En poursuivant …

Voyez-vous en Jamaïque les anciens ont pour coutume de dire

« Vous le voulez à tout prix et bien vous ne l’aurez jamais »


I’am hurting inside


Le bonheur


Quand j’étais juste un petit garçon

Le bonheur m’accompagnait

Et puis un jour, il s’en est allé

Bonheur revient, je t’en prie


Car si tu ne reviens pas

Moi je partirai à ta recherche

Seigneur ! Toi bonheur, toi le bonheur !


Je me sens comme blessé de l’intérieur

Je me sens comme blessé de l’intérieur

Oh écoutez mes pleurs, écoutez mes pleurs oui

Mes, mes, mes, mes, mes, mes, mes, mes, mes pleurs


Tous les deux nous nous entendions comme des écoliers

Puis en vain tu m’as blessé

Seigneur ! Ton enfant est fatigué

Bonheur revient ne serait-ce qu’un instant

Car si tu ne reviens pas

Moi, je partirai à ta recherche

Seigneur ! Toi bonheur, toi bonheur

Je me sens comme blessé de l’intérieur

Je me sens comme blessé de l’intérieur

Je me sens comme blessé de l’intérieur

Je me sens comme blessé de l’intérieur


I’am still waiting


J’attends encore


J’attends encore. J’attends encore

J’attends encore. J’attends encore

Pourquoi ? Oh pourquoi ? Oh pourquoi ?


Mes pieds n’en peuvent plus

Chaque petit battement de mon cœur frappe à ta porte

Je ne demande qu’à te prouver mon amour

Et je te promets que jamais je ne te trahirai

Oh ! N’as-tu pas remarqué à quel point

Je suis amoureux de toi

Maintenant je dois, je dois partir


Pourquoi ? Oh pourquoi ?

Whoa voilà, maintenant que tombe la pluie

Pourtant je ne cesse de te réclamer

Je ne parviens même plus à différencier

Les gouttes de pluie, aux larmes qui coulent sur mon visage


Regarde

Ce ne sont pas là, des gouttes de pluie

J’attends encore

J’attends encore, j’attends encore

J’attends encore, j’attends encore

Oui je t’attendrai

Je t’attendrai

Je t’attendrai sous la pluie

Je t’attendrai sous le soleil

Je t’en prie, soulage ma souffrance

Oh comme je souffre, je souffre, comme je souffre

Combien je t’aime, oui combien je t’aime

Mais toi, dis-moi, sincèrement m’aimes-tu ?

Sincèrement m’aimes-tu ?


Nice time


Bon temps

 

Cela fait un moment

Que nous n’avons pas eu du bon temps

Y as-tu, y as-tu pensé, à cela ?

Je te donne mon cœur

De moi fais en ce que tu veux

Tout mon amour t’appartiendra

Aussi longtemps que tu le voudras

Car vois-tu

Mon petit cœur en moi

Ne me laisse aucun répit

Moi, je ne demande qu’à bouger au même rythme que toi

Alors, toi, le veux-tu, toi, bouger au même rythme que moi ?

Cela fait un moment

Que nous n’avons pas eu du bon temps

Y as-tu, y as-tu pensé, à cela ?


Guava jelly


Confiture de goyave

 

Tu dis que tu m’aimes

Et moi aussi je t’aime

Sèches donc tes larmes

Tu sais que je t’aime

Que je t’aime, je t’aime

Je t’aime Damsel

Damsel me voila

Viens donc te serrer tout contre moi

Emmènes moi, donc ta confiture de goyave Damsel

Damsel me voila

Viens donc te serrer tout contre moi

Emmènes moi, donc ta confiture de goyave Damsel

Je t’aime très, très, très fort

Je t’aime

Je pense que tu devrais t’arrêter de pleurer

Oui arrêtes donc de pleurer

Sèches donc tes larmes

Comme je vais t’aimer ! Bébé !

Je vais t’aimer de tout mon cœur

Damsel je suis là

Oh Damsel viens donc te serrer tout contre moi

Emmènes moi, donc ta confiture de goyave

Je ne trouve plus les mots

Emmènes moi, donc ta confiture de goyave

J’ai tant besoin de toi, mon amour

Viens donc, viens, viens Damsel, oh chérie

Oh Damsel, bébé

Je te le demande viens donc te serrer tout contre moi

Emmènes moi ta confiture de goyave


Soul shake down party


Soirée sensationnelle


Nous allons avoir une soirée sensationnelle

Nous allons avoir une soirée sensationnelle


Ta façon de m’aimer est incroyable

Quand de tes bras aimants tu m’entoures

Et que tout contre toi

Je me blotti tout contre toi

Je te lance une invitation

J’ai des vacances exceptionnels

Je réclame ta concentration

Je  veux vraiment ressentir tes vibrations

A cette soirée sensationnelle

Jane est dehors dans la cour

Elle danse

L’autre jour, elle m’a fait remarquer

Que jamais je ne lui avais accordé une chance


A nouveau je te lance mon invitation

J’ai des vacances exceptionnels

Je réclame ta concentration

Je veux seulement ressentir tes vibrations

Bébé, j’ai besoin de toi, ce soir

Nous allons passer une soirée sensationnelle

Ta façon de m’aimer est incroyable

Quand de tes bras aimants tu m’entoures

Et, que tout contre toi, je me blotti

Tout contre toi


Je te lance à nouveau mon invitation

J’ai des vacances exceptionnels

Je réclame ta concentration

Je veux vraiment ressentir tes vibrations

A cette soirée inoubliable

Ce soir nous allons passer une soirée sensationnelle

Ce soir


Mellow mood


Ta chanson préférée


Je te jouerai ta chanson préférée, chérie

Afin que nous la dansions toute la nuit

Car je ressens de l’amour, chérie

De l’amour, un merveilleux amour, chérie

Voilà l’état d’esprit dans lequel je me trouve

Alors laisse la musique me bercer

Car je ressens de l’amour, chérie

Un merveilleux amour, chérie

Aussi silencieux que la nuit

Eteins les lumières, je t’en prie


Je te jouerai ta chanson préférée, chérie

Afin que nous dansions toue la nuit, chérie


Il faut battre le fer tant qu’il est chaud

Il faut battre le fer tant qu’il est chaud

Il faut battre le fer tant qu’il est chaud


Il faut laisser entrer l’amour, chérie

Il faut laisser entrer l’amour, chérie

L’amour, un amour merveilleux

L’amour, un amour merveilleux


Je me sens dans cet état d’esprit là

Laisse la musique me bercer

Car je ressens de l’amour, chérie

Un merveilleux amour, chérie

Un merveilleux amour, chérie

Un amour merveilleux

Un amour merveilleux


One cup of coffee


Juste une tasse de café

 


Juste une tasse de café

Juste une tasse de café

Puis je m’en irai

Je suis juste venu le faire savoir

Que je m’en vais demain

Je ne te causerai plus de problème


Juste une tasse de café

Je t’ai aussi apporté l’argent

L’argent, comme ton avocat me l’a demandé

Mais en ce qui concerne tous les soucis, que j’ai pu te causer

Je sais que je ne pourrai rien y changer

Et je sais aussi que l’argent ne pourra pas remplacer mon amour


Juste une tasse de café

Puis je m’en irai

Dis leur bien, aux enfants que je suis passé ce soir

Et embrasse-les pour moi, dans leur sommeil

Fais-moi un café sucré, et bien tiède

Tout comme du temps où tu venais te reposer entre mes bras


Je t’ai aussi apporté l’argent

L’argent, comme ton avocat me l’a demandé

Mais en ce qui concerne tous les soucis que je t’ai causé

Je le sais, je ne pourrai rien y changer

Et l’argent ne pourra pas remplacer mon amour


Juste une tasse de café

Puis je m’en irai

Puis je m’en irai


Judge not


Ne jugez pas


Pourquoi prendre cet air là

Pour me dire que je suis mauvais

Qui êtes-vous pour me juger ?

Pour juger ma façon de vivre ?

Je le sais, je ne suis pas parfait

Et je n’ai pas la prétention de l’être

Mais vous, avant de me désigner du doigt

Assurez-vous d’abord que vous avez les mains propres


Ne jugez pas

De peur d’être jugé à votre tour

Ne jugez pas

Si vous n’êtes pas prêt vous aussi à être jugé Woah ! Oh ! Oh !


Le chemin de la vie est plein d’embûches

Et vous aussi il peut vous arriver de trébucher

Pendant que vous me pointez du doigt

D’autres personnes font de même, vous concernant


Ne jugez pas

Si vous n’êtes pas prêt vous aussi à être jugé


Le chemin de la vie est plein d’embûches

Et vous aussi il peut vous arriver de trébucher

Mais vous, avant de me désigner du doigt

D’autres personnes font de même, vous concernant

D’autres personnes font de même, vous concernant

D’autres personnes font de même, vous concernant

D’autres personnes font de même, vous concernant